Ce que le big data peut apporter à l’industrie des cartes de paiement de carburant

Si vous êtes comme moi, vous apprécierez particulièrement découvrir les nouvelles manières dont les entreprises utilisent le big data et l’analytique pour prendre d’importantes décisions.

Récemment j’ai lu un article au sujet d’entreprises du secteur du divertissement qui utilisent ce genre d’outils afin d’écrire le scénario des séries et des émissions de télévision qui collent aux goûts de  la « tweetosphère » pour les plateformes de vidéo à la demande.

J’ai également vu des cas d’étude dans le secteur des ressources humaines qui utilisent le big data pour décider de l’embauche de tel ou tel candidat et s’assurer ainsi que les bonnes personnes occupent les bons postes.

Un de mes collègues blogueurs revenait même en début d’année sur l’usage au combien intéressant de l’analytique pour choisir les ingrédients d’une bière artisanale. Fascinant !

Apparemment presque toutes les entreprises dans tous les secteurs ont trouvé la manière d’utiliser la quantité incroyable de données générées par les clients, les partenaires, les fournisseurs, les employés et le grand public au quotidien.

Et l’industrie des cartes de paiement de carburant n’est pas en reste.

Les fournisseurs de cartes de paiement de carburant ont maintenant une multitude de données à portée de main – et la quantité d’information ne cessera de croitre au fur et à mesure que l’Internet des objets (IoT) et les voitures connectées se généralisent.

Tabla FuelCard FR

Ce tableau montre le potentiel des applications big data dans l’industrie des cartes de paiement de carburant.

Les informations sur le client – coordonnées, données démographiques, habitudes d’achat, fréquence des visites, préférences de communication – peuvent être extraites pour chaque conducteur et chaque transaction. L’analyse des réseaux sociaux permet une vue d’ensemble sur les sentiments des consommateurs.  Ajoutez à cela le wifi, la géolocalisation et vous aurez une ribambelle de données sur les utilisateurs, les véhicules, les points de vente… et plus encore.

Sans oublier qu’à bord d’une voiture connectée on obtient toute sorte d’information comme l’usure du véhicule, le trajet le plus indiqué ou la conduite à adopter pour une consommation de carburant optimale, à l’instar de l’IoT, qui rend automatique la récollection des informations générées par toute une batterie de capteurs, et les fournisseurs de carte de paiement pour carburant pourraient se retrouver noyés dans un immense océan de données.

S’ouvre ici une opportunité à ne pas manquer, si votre entreprise est prête à franchir le pas.

Le défi dans le cas présent n’est pas tant de récupérer des données, mais de récupérer les bonnes données, pour garantir leur qualité et par la suite les exploiter correctement pour qu’elles permettent de construire des modèles prédictifs qui apportent la perspicacité nécessaire à la vision d’entreprise.

Chez CSC, nous recommandons aux entreprises de prendre en considération quelques questions avant de se lancer dans l’exploitation de données :

  • Êtes-vous intéressé par un domaine concret ? Seules les données qui ont un lien avec ce domaine seront dignes d’être exploitées. Les tableaux, les différents acteurs et les fichiers doivent être facilement identifiables et rattachables à l’ensemble du système.
  • Les données peuvent-elles être classées chronologiquement? Il est nécessaire de pouvoir avoir accès à un historique de données suffisamment conséquent. Si les données peuvent être comparées par époques c’est encore mieux.
  • Il-y-a-t-il assez d’information ? Ce point s’applique aux entités individuelles.
  • La fréquence ou la portée des évènements sont-elles suffisantes ? Les modèles prédictifs dépendent d’un grand nombre d’observations.

Avec ces quelques points bien pensés (et des partenaires, qui comme CSC, sont prêts à apporter leur aide et leur savoir-faire et à fournir cela en tant que service), les fournisseurs de cartes de paiement de carburant peuvent profiter de nombreux avantages. L’amélioration du service client, l’optimisation des opérations, le développement de produits innovants, la prévention et détection de fraudes ou la conformité aux normes réglementaires ne sont que quelques éléments de la longue liste de bénéfice que cela présente.

Et qui sait… pourquoi pas une bonne bière maison avec ses arômes savamment pensés à coup de big data 😉

Jusqu’à quel point votre entreprise utilise-t-elle le big data pour prendre les décisions de poids?


brownlie-bio

Auteur: Neil Brownlie a rejoint CSC en 2005, en tant que directeur commercial de l’activité Paiements et Cartes en Asie, Moyen Orient et en Afrique. Il a travaillé à l’implantation des solutions de paiement par mobile dans cette zone géographique, et en 2012 il a été nommé en Autriche pour diriger l’activité Cartes de paiement de carburant. En 2014 il a été nommé directeur général de CSC en Bulgarie. Dans son temps libre il apprécie les activités de plein air, assister à des concerts et savourer la belle vie – et le vin – qu’offre  l’Autriche.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: