Quelques questions à se poser à l’heure de développer des applications pour wearables

Lorsque nous parlons de wearables dans l’entreprise, la plupart d’entre nous pensent immédiatement aux montres connectées- ce qui est compréhensible. Les ventes mondiales de montres connectées devraient se multiplier par plus de deux pour atteindre 66,7 millions en 2017, alors qu’elles étaient de 30,3 millions en 2015, selon une prévision récente de Gartner.

Mais l’analyse du marché des wearables faite par Gartner prend également en compte une quantité non négligeable de dispositifs qui sont en train de gagner du terrain et sauront se frayer un chemin dans le monde de l’entreprise, si ce n’est pas déjà le cas.

Cela comprend :

  • des bracelets intelligents (44,1 millions d’unités vendues en 2017, il y en avait 30 millions en 2015)
  • des casques de réalité virtuelle (6,3 millions d’unités vendues en 2017, en 2015 elles étaient 140 000)
  • des vêtements connectés (5,3 millions d’unités vendues en 2017, en 2015 il y en avait 60 000)
  • des caméras portées sur le corps (1,05 million en 2017, il y a eu plus de 50 000 unités vendues en 2015)

Alors que l’utilisation de beaucoup de ces dispositifs peut parfois être limitée, ils trouveront leur place sans heurts dans certains secteurs d’activité. Les casques de réalité virtuelle et les caméras portées sur le corps pourraient être d’une aide précieuse pour les travailleurs du bâtiment afin de faire des réparations à distance de l’équipement, réaliser l’inspection des chantiers de construction ou de zones de catastrophe ou simplement recueillir des données visuelles à archiver pour leur utilisation et analyse postérieure.

Le défi pour les professionnels de l’informatique et les développeurs d’applications est de s’assurer que ces dispositifs soient capables de s’intégrer aux actifs de l’entreprise, le tout sans négliger la sécurité. Dans un article sur l’approvisionnement de connectivité sans fil fiable pour wearables publié dans Electronic Design, Paul Gough, Strategic Marketing Manager chez U-Blox, un fournisseur de semi-conducteurs, de modules sans fil et de localisation pour les marchés commerciaux et grand public, souligne qu’il existe de nombreuses variables pour les développeurs à prendre en considération.

« Quand il s’agit de développer un produit, par exemple, pour un bracelet traqueur d’activité physique, l’ingénieur a besoin de réfléchir sur la façon dont les données devront être transférées, à quelle fréquence, et le trafic standard qui aura besoin d’être envoyé,” écrit Paul Gough. «Pour presque toutes les applications, il y aura un compromis à faire entre le trafic, le débit de données et les cas d’utilisation à prendre en considération.”

Il y a d’autres questions à prendre en compte:

  • Est-ce-que certaines applications (comme c’est le cas pour les bracelets traqueurs d’activité physique portés par des personnes qui se déplacent dans des endroits isolés) ont besoin d’avoir une fonction qui permette de choisir le cas échéant un mode de communication cellulaire ?
  • Est-ce que certains wearables ont besoin d’une connectivité en intérieur plus fiable ?
  • Est-ce que certains appareils ont besoin d’une batterie qui dure plus longtemps ?

Paul Gough conseille aux développeurs de bien comprendre la totalité des exigences d’un dispositif avant de commencer à le concevoir. Je suis d’accord avec lui et j’ajouterais même que la manière de comprendre au mieux ces exigences est de se placer dans une approche centrée sur l’utilisateur, dans laquelle les employés qui seront amenés à porter les dispositifs participent activement dans les processus de design et de test des produits.

Les responsables métiers doivent également prendre part au processus de développement afin d’assurer que les caractéristiques et les fonctionnalités demandées par les employés soient en adéquation avec les objectifs de l’entreprise.

Votre entreprise a-t-elle un programme de développement de wearables centré sur l’utilisateur ? 


christopher-nerney-aAuteur: Chris Nerney blogue sur des sujets comme la technologie mobile, le big data, l’analytique, Android, les data centers et le cloud.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: