La distribution a tout à gagner à se concentrer sur l’analyse des données clients

Le Big Data transforme de nombreux secteurs, et les distributeurs ne sont pas en reste.

Il y a néanmoins quelques nuances qui marquent la différence. Contrairement à certains secteurs, la distribution doit élargir ses programmes d’analyse afin de se concentrer, non seulement sur les opérations internes, mais également sur les consommateurs.

Bien exécuté, cela peut leur permettre de faire des prédictions qui optimisent les décisions et les opérations, tant  pour les consommateurs comme pour la gestion des produits.

Par exemple, il est possible d’utiliser l’analytique pour mettre en place et promouvoir de nouveaux programmes et événements axés sur le client. Cela permettrait d’améliorer la relation de confiance avec le client et aboutir à une conversion de la marque, la rétention du client, ou même une vente croisée et au final une augmentation des ventes à l’échelle globale. Mais ça ne s’arrête pas là, l’analyse de données pourrait également fournir une aide précieuse aux consommateurs qui de cette manière obtiendraient des informations et des conseils ciblés.

Mais la plupart des enseignes en sont encore loin :

  • De nombreuses entreprises ne peuvent pas encore observer les comportements de leurs clients. Cela, par ricochet, nuit à leur capacité à établir des indicateurs, développer de nouvelles stratégies de marketing et planifier leurs produits.
  • Beaucoup de détaillants exploitent des systèmes d’information disparates avec des vues incohérentes de la segmentation des clients à travers les canaux. Il en résulte que des interventions auprès d’autres entités sont souvent nécessaires.
  • Les détaillants manquent souvent d’une vue agrégée de leurs données structurées et d’une évaluation du contexte non structuré. En conséquence, ils sont incapables de générer de la valeur à partir de leurs données.
  • Très peu nombreuses sont les enseignes qui manient d’une main d’expert la transformation digitale pour leurs stratégies marketing et merchandising. La plupart sont quelque peu perdues et ne savent pas vraiment par où commencer.

Alors, quelles sont les prochaines étapes pour les distributeurs ?  Nous avons identifié les quatre éléments-clés de l’analyse axée sur le consommateur:

Une vision du client à 360 degrés: avoir accès aux informations client en un clin d’œil avec par exemple leur historique d’achat complet, leurs données démographiques personnelles, leurs préférences en matière de mise en rayon, leurs coordonnées et les détails de leur carte de fidélité. Avec cette information, les détaillants peuvent proposer des promotions en temps réel pour de nouveaux produits et services, en corrélation avec les préférences du client et le contexte.

Analyse prédictive: à l’aide de données existantes et collectées, les détaillants peuvent identifier et segmenter les consommateurs, prédire leur comportement (même le fait qu’ils partent acheter chez la concurrence) et comprendre leurs habitudes d’achats.

Communication omnidirectionnelle intégrée: les détaillants doivent fournir aux consommateurs des moyens simples et cohérents de communiquer avec leur marque, peu importe le canal.

Promotions personnalisées: les moteurs de recommandation peuvent vous aider à traiter les consommateurs de manière personnalisée. Les clients sont plus susceptibles d’acheter quand ils reçoivent des promotions et bons d’achat personnalisés, des recommandations ciblées et des avis de leurs proches sur les réseaux sociaux.


Auteur: Mike Deittrick

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: